Publié par 2 commentaires

Engagement pour 2016

L’année 2015 a été remplie de nouvelles aventures:

  • Je suis retournée à la table à dessin pour faire une recette de meilleure qualité;
  • Fais l’acquisition de matériel professionnel pour produire plus de savons;
    chaudron-et-pied-mélangeur-2015
    Plus de 10 litres d’huiles et de soude à mélanger..
  • Produit plus de 2000 savons en moins d’un mois;
    production-2015
    En premier plan, le savon Bigma en train de durcir et à l’arrière-plan, le savon Pom en attente de la coupe.
  • Été artisan savonnière à Plein Art (12 jours de vente sous un chapiteau en plein milieu de l’été et sans être en vacances);
    badges-Plein-art-2015
    Un moment charnière faisant monter l’appréhension: recevoir les cartes d’accès pour l’événement…
  • J’ai même porté une robe à l’ouverture!
  • Participé à 3 marchés et 2 salons durant le reste de l’année;
  • Trouvé 5 nouveaux points de ventes dont 2 boutiques en dehors de la ville de Québec;
  • Fait appel aux conseils de non pas 1, mais 2 spécialistes afin d’apprendre les meilleures techniques de mise en place d’une structure de compagnie  et d’optimiser la fabrication des savons et autres produits offerts.

Tout ça, en travaillant temps plein au gouvernement provincial. Et oui, pour ceux qui ne le savaient pas, je suis analyste en statistiques et données de gestion dans la “vraie vie”. J’adore faire ce métier, ne vous détrompez pas. Par contre, développer ma propre compagnie, créer des produits, les faire tester et les vendre, c’est passionnant.

Tellement passionnant que la compétition devient féroce. À l’édition 2015 du salon des artisans, au centre de foire de Québec, il y avait 6 savonniers. À Plein Art, nous étions 3. Dans la ville de Québec, dans les 5 dernières années, le nombre de savonniers a plus que doublé.

S’il y a de la compétition dans une industrie, c’est que celle-ci est en plein essor. Les autres savonniers sont certainement des personnes passionnées et passionnantes. J’en connais même quelques-unes et elles sont des amies chères.  Les produits cosmétiques faits maison permettent aux consommateurs (et je m’inclus dans cette affirmation)m d’obtenir une alternative aux produits des grandes compagnies. L’offre artisanale permet d’acheter des produits faits localement, encouragent la production ainsi que l’initiative Québécoise. Toutes ces activités sont saines pour l’industrie et pour le consommateur.

Toutefois, il faut garder en tête que tous les produits offerts ne sont peut-être de même qualité.

Il existe des savons et autres produits pour les soins personnels vendus sans étiquettes. Il y a aussi sur des sites de ventes connus des artisans affirmant que leur produit guérissent certains maux.

choix-de-savons-Dude-2015
Savon Debout bonhomme

Dans les prochaines semaines, je vais vous ouvrir les coulisses du métier. Vous montrer les divers aspects de ce que la fabrication et la vente des produits cosmétiques maisons veut dire. Comment doit-on procéder pour se conformer à la loi? Qu’est-ce que cela signifie en terme de choix, d’actions et de réflexions?

Je vais aussi m’interroger:

  • Dois-je utiliser des conservateurs contenant des parabens?
  • Quelle est la différence entre des huiles essentielles et des fragrances?
  • Qu’est-ce qu’un produit naturel?
  • Qui est le principal acheteur de produits cosmétiques et comment lui offrir ce qu’il y a de mieux?

Je vais de plus répondre dans la mesure du possible aux questions qui me sont posées régulièrement lors de mes sorties et des diverses conversations que j’ai avec vous.

J’aime ce que je fais et je désire bien le faire. Dans les règles de l’art, tout en étant conforme aux lois et en essayant de laisser la plus petite empreinte possible sur la planète. Comme dans la majorité des domaines, tout n’est pas noir ou blanc. Il y a beaucoup de zones grises. Éclaircir ces zones demande des heures de recherche se terminant par une analyse soutenue des éléments trouvés. Pour le plaisir et pour nourrir ma famille de 5,  je visite régulièrement des salons, des foires, des supermarchés, des marchés publics, des magasins, etc. etc. Durant ces visites, je garde l’œil ouvert. J’analyse, compare, prends des notes et arrive à des conclusions. Je vais les partager avec vous.

En 2016, je m’engage à redoubler d’efforts pour mettre de la lumière sur les zones grises, à apporter une vue objective du métier de la savonnerie.

Bonne année 2016, quelle soit remplie de bonheurs petits et grands et de savons artisanaux!

Merci de continuer à m’encourager. N’hésitez pas à m’écrire, à commenter, à demander!

– Marie-Andrée

Soirée d'ouverture Plein Art - Édition 2015
Soirée d’ouverture Plein Art – Édition 2015

2 réflexions au sujet de « Engagement pour 2016 »

  1. Pour ceux qui ne connaissent pas marie-andree… je vous le dit… elle est une entrepreneur vraiment extraordinaire… attachez vos tuques en 2016… elle et son entreprise seront se démarquer !!!

  2. Passionnante et passionnée, Marie-Andrée saura vous en mettre plein la vie en 2016, j’en suis certaine!!!!! Tant par la qualité de ses produits que par son professionnalisme, elle nous épatera à coup sûr!

Les commentaires sont fermés.