Publié le

Comment faire un baume

Dans cet article, je vous donne un petit défi:

Pourquoi ne pas essayer une recette de baume?

Qu’est-ce qu’un baume?

Un baume est un produit de soin à mettre directement sur la peau.
Ce type de produit est à la base très simple à faire, économique et peut être ajusté selon vos goûts et vos besoins. Il est généralement composé de beurres et huiles solides à température pièce. On fait fondre toutes les huiles, beurres et cires en une seule fois (phase) et on moule dans le contenant de notre choix.

Pour l’utiliser, on le glisse sur la peau. Il laisse ainsi un film protecteur, aidant ainsi à l’hydrater et la protéger contre les effets du changement de température que nous vivons dans notre beau coin de pays.

Baume à lèvres

Comment fait-on un baume?

La première chose à faire est de réunir tous les ingrédients nécessaire, incluant les moules. Le moule peut être tout simplement un pot en plastique acheté dans une boutique de bricolage ou d’articles à 1$.

Pour votre premier essai, vous pouvez tout simplement tout faire fondre dans un micro-onde ou sur la cuisinière (bain-marie), en utilisant une tasse pyrex comme contenant.

Les bonnes pratiques en cosmétique exigent de désinfecter votre surface de travail et vos ‘outils’ (tasse, ustensiles, moules) avec de l’alcool à friction 70%. De plus, utiliser une bonne balance pour peser vos ingrédients et portez des gants afin d’éviter la contamination.

Quels ingrédients utiliser?

La recette de base nécessite au moins:

  • une cire (cire abeille, cire de soya);
  • un ou une huile beurre solide à température pièce (huile de coconut, beurre de karité, beurre de cacao);
  • une huile liquide (olive, canola, pépin de raisin, huile d’argan, etc.);
  • une fragrance ou une huile essentielle au choix.

Pour commencer, vous pouvez essayer avec les proportions suivantes:

  • 30% de cire
  • 25 à 30 % de beurre ou d’huile solide
  • 44 à 39 % d’huile liquide
  • 1% de fragrance ou d’huile essentielle

Ainsi, par exemple, pour une recette de 100 grammes de baume, vous pourriez utiliser:

  • 30 grammes de cire d’abeille
  • 30 grammes d’huile de coconut
  • 39 grammes d’huile d’olive
  • 1 gramme de fragrance ou d’huile essentielle.

Peser les ingrédients, faites fondre les huiles et beurre ensemble, ajouter la fragrance une fois le mélange fondu et brasser doucement. Une fois tous les ingrédients bien mélangés, mettre dans votre pot ou votre moule.

Laissez refroidir.

Ma dernière recette de mon baume réparateur, en train de refroidir. Les points au centre du pot sont normaux. C’est que le produit ne refroidit pas à la même vitesse partout dans le pot.

Bien sûr, vous pouvez ajuster les quantités d’huiles, beurres et autres ingrédients à votre goût.

Une fois le baume refroidi, vous pouvez l’utiliser immédiatement. De plus, puisque le baume ne contient pas d’eau, il n’est pas nécessaire de mettre un ingrédient supplémentaire pour conserver votre produit plus longtemps (conservateur).

Félicitations! Vous venez de faire votre premier produit cosmétique! 

Vous avez aimé ce genre d’article?

Vous avez fait votre premier baume ? Prenez une photo et montrez-moi le tout dans les commentaires.

Cet article a été transmis aux abonnés de l’infolettre mensuelle Savons Nausica en octobre 2016.

Pour avoir accès à ce type d’exclusivités abonnez-vous à l’infolettre en remplissant le formulaire dans le bas de la page.

Publié le

Apprendre à faire du savon – les outils – la balance

Cet article entre dans la catégorie des outils servant à la fabrication des savons.

Il est le premier d’une série d’articles touchant les ingrédients, les outils, les méthodes et les règles à suivre pour apprendre le métier.

Pourquoi une balance?

La première chose que l’on se doit de comprendre lorsque l’on veut faire des savons, est que nous entrons dans un domaine où la précision est de mise.

Si l’on veut  obtenir un produit de qualité, il faut suivre précisément la recette, du moins en ce qui a trait à certains ingrédients.

Ainsi, avant de faire votre première recette de savon, il faudra vous équiper de quelques outils de précision.

Si vous voulez faire du savon, le premier outil indispensable est une balance.

Car en savonnerie, vous ne pourrez pas faire un produit de qualité avec des ingrédients mesurés. Ils doivent être pesés.

Quelle est la différence entre des ingrédients pesés et mesurés?

La différence entre les deux s’explique en poids (grammes, kilogramme, onces, etc) et en volume (tasse, litre, once liquide).

Une tasse de sucre c’est une mesure en volume.

100 grammes de sucre, c’est une mesure en poids.

Plus précisément, la mesure métrique vient du fait que les poids et les mesures sont reliés. Ainsi, un centimètre cube correspond à une unité de mesure d’un gramme, lorsque l’on calcule le poids d’un centimètre cube d’eau distillée.

Ce qui signifie que ou que vous soyez sur la planète, 100 grammes sera toujours 100 grammes. Mais à cause de plusieurs facteurs, notamment par exemple le tassement, l’humidité ou le type d’ingrédient,  le produit mis dans la tasse à mesurer, même s’il correspond à une tasse, ne sera pas toujours exactement la même quantité d’une fois à l’autre.

Lorsque vous allez faire votre recette d’un produit cosmétique, que ce soit un savon ou une crème, afin de vous assurer que vous obtiendrez toujours le résultat escompté, vous devez avoir toujours les mêmes mesures de poids et ce, pour chacun de vos ingrédients.

Cet outil pourra vous être utile aussi en cuisine. Plusieurs livres de recettes vendus en Amérique du Nord ont des recettes calculés en poids. Votre balance aura une double utilité.

Quels sont les éléments indispensables dans une bonne balance?

Votre balance devra alors avoir les éléments suivants (l’étoile * identifie les éléments obligatoires) :

  • Un bouton on-off * (pour épargner la durée de vie de la batterie)
  • Un bouton pour changer d’unité de mesure * (les unités généralement disponibles sont les grammes, kilogrammes, onces et kilo et onces)
    Mesure en gramme
    Mesure en kilogramme
    Mesure en livres et en onces (moins souvent utilisée)
    Mesure en onces (les recettes américaines sont généralement pesées avec cette unité de mesure)
  • Un bouton tare * (que je vais expliquer plus bas)
  • Un bouton zéro (certaines balancent offre la tare et le zéro).

 

Si vous voulez faire des savons pour votre usage personnel, vous pouvez utiliser une balance offrant le poids en gramme et dont la plus petite unité de mesure est le gramme. À moins de vouloir éventuellement faire des lotions ou des crèmes, vous n’aurez pas vraiment besoin d’une balance avec l’unité de mesure en dixième de gramme ou en centième de gramme.

Qu’est-ce que la Tare?

Bonne question. Imaginez que votre recette demande 60 grammes d’eau.

Vous ouvrez la balance. Vous allez avoir besoin de mettre l’eau dans un récipient.

Vous mettez le récipient sur la balance… Et la mesure du poids augmente à 31!

Pas de problème vous dites, j’ai juste besoin de 60 grammes : 60 + 31 = 91!

Oui, tout à fait.

Mais si vous êtes comme moi et que vous oubliez le poids du récipient, ou que vous avez oublié de le noter parce entre-temps vous êtes allés chercher votre récipient d’eau… ou que lorsque vous versez, le téléphone sonne et vous dépassez la mesure….

Le bouton tare vous permet d’éviter les confusions artistiques ou circonstancielles.

Lorsque vous ouvrez votre balance, vous déposez votre récipient et vous pesez sur le bouton tare.

La balance revient à zéro.

Vous versez ensuite la quantité exigée dans le récipient sur la balance. Vous calculerez ainsi la quantité exacte de l’ingrédient sans avoir à tenir compte du poids du récipient.

Ce bouton vous permets aussi de retourner la balance à zéro afin de peser d’autres ingrédients dans le même récipient nécessaires à votre recette.

Je vous ai trouvé un court vidéo expliquant comment utiliser la tare sur une balance électronique. Comme vous pourrez le constater, la balance est utilisée dans d’autres domaines que la savonnerie, notamment en cuisine.

 

Où trouver une balance?

À notre époque, nous avons la chance d’avoir accès à des balances électronique de bonne précision et ce, à des prix plus qu’abordables.

La balance montré dans cet article est une balance de cuisine StarFrit, que j’ai acheté il y a quelques années en spécial chez Canadian Tire.

Lorsque vous choisissez une balance, vous devez tenir compte :

  • la capacité de la balance (le poids maximal qu’elle peut calculer);
  • la précision de celle-ci (le plus petit poids qu’elle calcule) ;
  • si elle possède un bouton de remise à zéro (tare);
  • et je vous suggère aussi de vérifier si elle peut être branchée ou si elle fonctionne avec des piles.

Si elle est à pile, il est possible qu’elle s’arrête sans avertir après un délai d’inactivité. Ce qui peut vous causer certaines surprises lors de vos occupations.

Une fois que vous vous serez procuré votre balance, je vous suggère d’essayer toutes les fonctions disponibles afin de bien maîtriser son fonctionnement avant de commencer avec votre première recette.

Une bonne balance bien entretenue pourra vous servir très longtemps. J’ai en fait la même balance depuis mes premières recettes. Comme vous pouvez le constater, elle a vécu pleins d’expériences et en porte les cicatrices.

Maintenant, elle est utilisée dans mes recettes de cuisine. Elle a énormément servie dans mes premières années de savonnerie.

 

Autres sources :

Utiliser une balance électronique de Monsieur Landry

Comment se servir d’une balance de Wikihow

Publié le

Les inspirations – sites, livres et autres

Quels sont les articles/blogueurs/sites qui m’inspirent?

Après une année à avoir essayé quelques petites choses parfois à l’aveuglette (comme se lancer dans un événement de 12 jours sans filet) je me rends compte que j’ai besoin d’en savoir plus sur bien des domaines. Voici une liste pour aider à bien démarrer l’inspiration en matière de savonnerie…

Sites sur l’entrepreunariat cosmétique

Modern Soapmaking (Anglais)

Un des plus importants site d’information spécialisée sur la fabrication et la mise en marché de savons et de produits cosmétiques. Kenna a un style qui lui est propre. Ses conseils, commentaires et son expérience sont inestimables. À mettre dès maintenant dans vos carnets d’adresses.

Indie Business network (Anglais)
Je suis tombée sur Donna Maria par hasard, à partir de mon compte Instagram. Elle faisait des courtes vidéos d’inspiration. Après quelques hésitations (lire, pendant des mois), j’ai hésité à l’écouter ou la lire (elle m’intimidait je crois). Mais ses conseils m’ont permis d’avoir une vision plus claire de la direction que je voulais prendre. Elle dit les choses telles qu’elles sont, sans censure ni gants blancs. C’est inspirant.

Le site du Ministère de l’économie, des sciences et de l’innovation
Ils ont beaucoup d’information pertinentes pour le marché québécois, à jour et surtout, en français. Je vous conseille d’aller fouiller ce site, vous y trouverez certainement chaussure à votre pied.

Forum et groupe Facebook

Le forum Faits maison
Je vous en ai déjà parlé dans mon article pour apprendre à faire du savon. Ce forum est un beau lieu d’échange qui permet de poser des questions, mais surtout, de naviguer dans toute la documentation déjà disponible.  On peut y trouver beaucoup de réponses et au besoin, du soutien en direct.

Le groupe des savonneuses du Québec sur Facebook. 

C’est un groupe fermé. Vous devez demander la permission pour en faire parti. Généralement, vous obtiendrez la permission en moins d’une demi-journée. Cependant, je vous informe qu’une fois entré, vous serez submergé par les photos, les trucs et conseils ainsi que les fous rires et la bonne humeur de ces passionnées de savons.

Blogues

Il y en a beaucoup et cette liste risque de s’allonger au fil du temps. Je vous mets les liens des sites qui ont retenu mon attention récemment.

Le look du jour, pour le côté girlie, déco et people. Simple, sobre et beaucoup de contenu.

Bien évidemment, je ne peux passer sous silence l’excellent site de Susan Barclay-Nichols Point of interest, portant sur les cosmétiques, les ingrédients à utiliser et les techniques de fabrication. Elle mets le site à jour régulièrement, réponds aux questions de façon claire et complète. Une mine d’information.

Le blogue de recettes de Sabrina. Sabrina est très active sur le groupe Facebook des savonneuses, et s’y connait. Elle a de belles recettes de cosmétiques, ses explications (souvent accompagnées de photos) sont claires et faciles à suivre.

Il est à combiner avec le blogue de Marie-Josée (Parfum). Marie-Josée est active sur le forum et le groupe des savonneuse. Elle a aussi un beau site de recettes et de trucs intéressants. Une référence.

Marie de Humblebee and me, une adepte du faire soit même (DIY), offre des recettes pour tous les goûts; le corps, les cheveux, le maquillage…. Elle a aussi une section boissons et une autre pour les gourmandises.

Le site des cosmétiques non toxiques de Sylvie Fortin pour tout savoir sur la “slow cosmétique”. Bien plus qu’une tendance, c’est un mode de vie.

Aroma Blog, recettes cosmétiques et autres astuces. Elle a écrit un article très intéressant sur les fragrances.

Mailing list

Site Entrepreneur.com ((Anglais). Pour en savoir plus sur l’entrepreneuriat. Un peu de lecture pertinente livré directement dans votre boîte de courriel à chaque semaine.

Et pour finir

Le livre Rework est sur ma table de chevet depuis des mois. J’en lis quelques pages de temps en temps lorsque j’ai besoin d’inspiration ou d’un petit coup de pouce au moral.

Il est écrit par les deux fondateurs de la compagnie 37 signals. Une idée par chapitre, un argumentaire qui va vous faire réfléchir longtemps, des idées différentes. Bref, je le recommande.

J’espère que cette liste vous sera utile en vous permettant de connaitre et trouver de nouvelles idées, inspirations, références.

Bonne lecture

Etincelant-2
Je vous mets en primeur, une de mes dernières créations savonnesques. Oui oui, il s’agit bien d’un savon.
Publié le

Différence entre savon commercial et artisanal avec des vidéos!

Je suis récemment tombée sur une explication de la fabrication commerciale des savons. C’était un article de blogue (je le cherche encore désolée), mais j’ai fait une recherche de vidéos.

Voici mes découvertes.

Commençons par la méthode commerciale, à haut rendement. Cette vidéo est un extrait de l’émission How it’s made, du Canal Découverte (Discovery Channel). Il semble que les caméras se sont déplacées dans la compagnie Bradfordsoap aux États-Unis.

Et de l’autre côté, la méthode traditionnelle. Je vous avoue que j’ai été impressionnées par la quantité de travail et le côté humain inclus dans le processus. Ne manquez surtout pas à la fin, le monsieur qui emballe à une vitesse vertigineuse. J’en suis encore bouche bée.

Et finalement, la méthode artisanale à froid, en grande quantité. La compagnie est Rocky Mountain Soap, basé en Alberta.

Quelle est votre méthode préférée?

Quelles différences voyez-vous entre les trois méthodes?

Publié le

Étiquetage des Cosmétiques

Selon Santé Canada, un savon est un cosmétique.

Cela inclus les cosmétiques « fait à la main » vendus dans les foires artisanales ou par des entreprises à domicile.

Ce qui signifie plusieurs choses pour un artisan sérieux de se conformer aux règlements et lois concernant les produits qu’il fabrique.

Tous les savons doivent porter une étiquette. L’étiquetage des cosmétiques est encadré par au moins 2 lois (Loi sur l’emballage et étiquetage des produits de consommation, Loi sur les aliments et les drogues) et ses 2 règlements (Règlement sur les cosmétiques et Règlement sur l’emballage et l’étiquetage des produits de consommation.

Étiquetage

Si on regarde seulement la partie étiquetage des cosmétiques, voici ce qu’une étiquette doit contenir, au minimum:

  • la liste des ingrédients (selon le format de la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques (INCI));
  • le nom du produit, en français et en anglais;
  • la mention de la quantité nette du produit en unités métriques;
  • le nom et l’adresse du fabricant ou du distributeur;
  • des avertissements ou des mises en garde, en français et en anglais;
  • le mode d’emploi sur l’utilisation sécuritaire du produit, en français et en anglais selon les exigences provinciales.

Est-ce que c’est exigeant de de faire une étiquette?

Absolument.  Pour ma part, apprendre les différentes subtilités de l’étiquetage d’un cosmétique a exigé que je me pose des tonnes de questions:

  • Quelle est la police de caractère à utiliser pour que ça soit lisible?
  •  Où (pourquoi) mettre les informations en anglais?
  • Quoi mettre  ou omettre exactement sur une étiquette?
  • C’est quoi ça le INCI?
  • Puis-je mettre un seul poids pour tous les savons ? Réponse: NON!
découpe_etiquettes
Séance de découpe des étiquettes.

Bref, ce sont des heures de recherches, des mois de labeurs avant de les faire. Par la suite,  du temps pour produire, valider, découper les étiquettes, les classer et finalement, étiqueter chaque item. Une fois l’étiquetage fait, il faut les peser individuellement et écrire le poids à la main.

party-etiquetage
Tabata et Weena, en pleine séance d’étiquetage.

Avant Plein Art, j’ai eu la chance de pouvoir inviter mes amies Tabata, Weena ainsi que Pénélope pour une soirée étiquetage. Quelques heures pour étiqueter, peser et mettre en boites des centaines de savons!

savons-etiquetes-et-rangés-boite
Savon Zeste d’orange, étiqueté, pesé et prêt à partir!

Achat

Si vous désirez acheter un savon et qu’il n’a pas d’étiquette, c’est peut-être le meilleur savon du monde, mais la personne qui le vend n’est pas conforme à la loi.

Pourquoi? Parce que vous ne connaissez pas les ingrédients contenus dans le savon, vous ne  pouvez pas connaître le poids de l’item que vous achetez et vous n’avez pas d’informations vous informant à qui vous adresser si vous avez un recours ou une question.

Ainsi, le choix vous appartient.