Publié le

Pour apprendre à faire du savon

Avant tout, un avertissement:

Faire du savon,  peut devenir une passion dévorante. Considérez vous avertis.

Je vous donne en vrac quelques liens vers des ressources de divers types. Cette page pourra être mise à jour si jamais je trouve d’autres sources intéressantes à partager.

lait-de-chevre-avec-soude-2015
Mélanger le liquide avec la soude…
peser-et-fondre-huiles-et-beurres
Préparer et fondre les huiles

 

Site et forum

Si vous aimeriez en lire plus sur le domaine de la savonnerie, cette page appelée “Le savon artisanal” écrit par Nancy (en français!) est une source fantastique d’informations de base sur la méthode de saponification à froid. Ce site a été pour moi le premier consulté à l’époque et il demeure un incontournable selon moi. – Correction : la page n’existe plus!

Le forum faits maison est communauté en ligne parfaite pour du soutien en direct de passionnées québécoises et française. Je vous suggère de vous y inscrire et de participer. Et si Parfum fait un swap, n’hésitez pas et sautez sur l’occasion!

couler-et-mouler-2015
Mouler le savon

Vidéos

Je vous donne quelques sites (en anglais malheureusement) des savonnières aussi généreuses que productives et parfois complètement démentes!

Anne-Marie de SoapQueenTV. – Anne-Marie a un magnifique sourire et multitudes d’idées. Elle donne beaucoup de conseils, notamment sur comment procéder de façon sécuritaire.

Les milles et un cours du canal Soaping 101.

Sans oublier la sympathique Ariane, appelée la fille de la mer et son magnifique atelier aux Iles de la Madeleine.

Ma dernière découverte, elle est aussi débordante d’enthousiasme que d’idées, Katie de Royalty Soaps.

donner-texture-ou-marbrage
Utiliser des couleurs contrastantes pour marbrer le savon… Une de mes techniques préférée 😉

Et si je préfère un livre?

Il en existe plusieurs, autant en anglais qu’en français.

Je vous recommande celui de Sylvie Fortin que j’ai récemment rencontré lors d’un salon à St-Romuald.

Son livre s’appelle Cosmétiques non toxiques.

Mme Fortin offre aussi des cours. Je vous suggère d’aller consulter son site  pour plus d’informations.

Un dernier conseil

Apprendre à faire soi-même des savons et des produits cosmétiques peut vous rendre totalement accro. Il y a plusieurs phases, toutes aussi intéressantes et stimulantes que les précédentes.

Les savonnières sont d’abord et avant tout membre d’une communauté. J’ai découvert parmi ces passionnées des personnes inspirées et inspirantes, mais aussi positives et présentes pour vous aider. Ainsi, si vous mettez à faire des savons et que vous rencontrez une savonnière, dans un marché ou un salon, n’hésitez pas à l’encourager. Entre savonnières, on se reconnaît et on s’encourage.

Prenez le temps de bien vous informer, posez des questions mais surtout, n’hésitez pas à vous lancer.

lait-de-chevre-démoulé-2015
Savons en barre une fois démoulés

Il n’y a rien comme le faire pour vivre toutes les subtilités que les mots ne peuvent décrire.

Bonne chance et bon courage.

Marie-Andrée 😉

MA_Plein-Art-2015

 

Publié le

Swap des fouetté – 2/2

J’avais fait un essai avec une première recette de savon fouetté.
Faire fondre les huiles et fouetter, fouetter, fouetter longtemps. Une fois la texture obtenue, mettre les ajouts (couleur, texture et odeur) pour ensuite mouler.

J’avais fait exactement la même recette, mais en quantité beaucoup moindre, puisqu’il s’agissait d’un test. Je voulais vérifier les couleurs et l’odeur. Le test avait fonctionné parfaitement, j’avais une couche foncée dans le bas, une couche plus pâle au centre et une couche tout à fait blanche sur le dessus.

Lorsque j’ai refait la recette pour le swap, tout a fonctionné à merveille; j’avais trois couches de couleurs différentes.

Une semaine plus tard, j’ai fait la recette suivante :

800 gr de coco
300 gr de mais
400 gr de lard
Pour un total de 1500 gr, surgraissé à 7%.
Une fragrance de brownies pour 4% du total, soit 60gr.

J’ai mis trois couleurs différentes. J’ai coulé dans des moules individuels qui m’avaient été donnés par Truckeuse l’été dernier.

Quelle ne fut pas ma surprise de constater après avoir démoulé que la couleur blanche du dessus avait disparue. C’était maintenant devenu une couche aussi brune que celle du fond.
Savon fouetté, couche foncée

J’étais confuse. Que faire!!! Une chose était sure, refaire une couche de savon blanc par dessus était hors de question.

Miel m’a suggérée de mettre une couche de chantilly de douche sur le dessus.

Et pourquoi pas! J’en avais déjà fait cet été et le principe était le même, c’est de fouetter fouetter fouetter! Mais puisque j’avais besoin de la recette, évidemment, je ne la trouvais pas.
J’ai écumé les blogues à la recherche de la recette parfaite. Je suis tombée sur le blogue de Claire et sa recette super simple de chantilly.

J’ai donc fait le chantilly et je l’ai tout simplement ajouté sur tous les savons alignés sur une plaque.
Ajout de la couche de Chantilly de douche sur les savons

J’ai du attendre deux jours avant que le chantilly soit assez ‘solide’ pour que je puisse détacher les savons sans défaire la couche du dessus.
Couche de chantilly séchée sur le savon fouetté
Photo sous un autre angle

Une fois la couche sécurisée sous une couche de plastique, j’ai emballé dans du papier parchemin. Évidemment, le papier parchemin, rien ne colle là-dessus. J’espère que les étiquettes sont restées collées correctement.

Sinon, voici les étiquettes, avec le nouveau logo : Savon fouetté 'Première neige'

Maintenant que la première neige est tombée, je vous souhaite beaucoup d’heure de bulles avec ce savon fouetté!

Publié le

Printemps arrivé

On dirait que le printemps, quoique timide, se décide à nous faire un petit bonjour.

Pour célébrer cette arrivée très attendue de ma part, j’ai fait un savon à la Lavande.

J’ai suivi la recette écono de Lagrano, disponible sur le forum.

En gros, la recette contient :

Lard 900 gr
Coco 400 gr
Tournesol 100 gr
Mais 100 gr

Eau et soude selon The sage surgraissé à 5%.

J’avais déjà mélangé ma soude à mon eau lorsque je me suis rendue compte que je n’avais pas d’huile de tournesol. J’en ai d’autre que j’ai hâte d’essayer mais pas celle-la!

Je suis retournée sur The sage pour trouver une huile à prendre à la place, et j’ai constaté que si je remplace l’huile de tournesol par de l’huile d’olive, j’avais besoin du même montant de soude.

Voilà, c’était fait. Je n’avais pas osé regarder sur soapcalc, pensant que mon savon très économique à faire serait pas très intéressant, mais finalement ça donne ceci :

Hardness 29 – 54 = 48
Cleansing 12 – 22 = 18
Conditioning 44 – 69 = 45
Bubbly 14 – 46 = 18
Creamy 16 – 48 = 30
Iodine 41 – 70 = 50
INS 136 – 165 = 164

Pour colorer, j’ai mis du bleu de méthylène, et de la couleur bourgogne vendue sur le site de candlepro. Je l’ai démoulé très facilement et coupé sans problème.

Un peu plus pâle qu'au début

Ca donne une couleur bleue tirant sur le bleu poudre, et j’ai mis de la fragrance de Lavande. Ça embaume dans la chambre ou je l’ai entreposé.

Pêle-mêle :

J’ai hâte d’essayer deux nouvelles acquisition:
– Huile de grains de riz
– lactate de sodium.

Je n’ai pas encore fait non plus de savon au lait à la place de l’eau.

Je me suis prise trop tard pour la fête des mères pour cette année.
J’ai hâte d’avoir un appareil photo pour vous montrer les résultats et mon inventaire qui s’accumule. J’aime jouer avec les types d’emballage (merci Parfum), les étiquettes, etc.

J’en suis encore à faire des essais et prendre des notes, et plusieurs recettes me font de l’oeil, autant pour les savons que pour les autres cosmétiques.

J’ai constaté qu’un savon fait avec de l’huile de palme avait une texture plus ferme. Par contre, ou peut-on trouver du palme bio à Québec? Celui que j’ai réussi à trouver est Africain et se vend seulement rouge et en petite bouteille pas très pratique à manipuler (ça tache).

J’aurais aimé faire un savon à l’eau d’érable, mais la production familiale n’a pas été très bonne cette année, je garde l’idée pour une autre saison plus productive.

Bonne journée!

Publié le

Fraise et crème

La St-Valentin s’en vient, bien sur il faut préparer des choses roses.
J’avais reçu l’information d’essayer de mettre de la crème à la trace plutôt que de mettre la soude dans le liquide.

J’avais donc un point de départ pour ce que j’allais mettre.
Je voulais un savon couleur rose ce qui voulais dire de l’argile rose.
La fragrance Fraise au vin m’attendais depuis longtemps, et j’ai sorti aussi 1 ou 2 fraises du congélateur.

Mais avant de faire la trace il fallait le savon lui-même. Après vérification de ma recette sur les deux sites de calculs et ne pas être sure de manquer de soude (il me restait un fond), j’ai concocté la recette suivante:

30% Coconut
20% Lard
15% Canola
15% Soya
10% Mais
5% olive
et
5% Acide Stéarique

3% fragrance
Crème, argile rose et fraise à la trace.

Selon The Calc:
Dureté : 43
Nettoyage (cleansing): 20
Conditioning: 52
Bulles : 20
Crémeux : 22
Iodine : 65
INS: 150

La trace est arrivée vite, mais après avoir mis la fragrance, c’était liquide. Je n’ai pas trop brassé après les ajouts, j’ai moulé tel quel.

La couleur était d’un beau rose pâle et j’espérais qu’elle demeure après la fin du processus.

Deux jours après avoir moulé, la couleur est toujours aussi belle. Et l’odeur tient bien. J’ai hâte de voir après 1 mois, juste à temps pour la St-Valentin!