Publié le

Apprendre à faire du savon – les outils – la balance

Cet article entre dans la catégorie des outils servant à la fabrication des savons.

Il est le premier d’une série d’articles touchant les ingrédients, les outils, les méthodes et les règles à suivre pour apprendre le métier.

Pourquoi une balance?

La première chose que l’on se doit de comprendre lorsque l’on veut faire des savons, est que nous entrons dans un domaine où la précision est de mise.

Si l’on veut  obtenir un produit de qualité, il faut suivre précisément la recette, du moins en ce qui a trait à certains ingrédients.

Ainsi, avant de faire votre première recette de savon, il faudra vous équiper de quelques outils de précision.

Si vous voulez faire du savon, le premier outil indispensable est une balance.

Car en savonnerie, vous ne pourrez pas faire un produit de qualité avec des ingrédients mesurés. Ils doivent être pesés.

Quelle est la différence entre des ingrédients pesés et mesurés?

La différence entre les deux s’explique en poids (grammes, kilogramme, onces, etc) et en volume (tasse, litre, once liquide).

Une tasse de sucre c’est une mesure en volume.

100 grammes de sucre, c’est une mesure en poids.

Plus précisément, la mesure métrique vient du fait que les poids et les mesures sont reliés. Ainsi, un centimètre cube correspond à une unité de mesure d’un gramme, lorsque l’on calcule le poids d’un centimètre cube d’eau distillée.

Ce qui signifie que ou que vous soyez sur la planète, 100 grammes sera toujours 100 grammes. Mais à cause de plusieurs facteurs, notamment par exemple le tassement, l’humidité ou le type d’ingrédient,  le produit mis dans la tasse à mesurer, même s’il correspond à une tasse, ne sera pas toujours exactement la même quantité d’une fois à l’autre.

Lorsque vous allez faire votre recette d’un produit cosmétique, que ce soit un savon ou une crème, afin de vous assurer que vous obtiendrez toujours le résultat escompté, vous devez avoir toujours les mêmes mesures de poids et ce, pour chacun de vos ingrédients.

Cet outil pourra vous être utile aussi en cuisine. Plusieurs livres de recettes vendus en Amérique du Nord ont des recettes calculés en poids. Votre balance aura une double utilité.

Quels sont les éléments indispensables dans une bonne balance?

Votre balance devra alors avoir les éléments suivants (l’étoile * identifie les éléments obligatoires) :

  • Un bouton on-off * (pour épargner la durée de vie de la batterie)
  • Un bouton pour changer d’unité de mesure * (les unités généralement disponibles sont les grammes, kilogrammes, onces et kilo et onces)
    Mesure en gramme
    Mesure en kilogramme
    Mesure en livres et en onces (moins souvent utilisée)
    Mesure en onces (les recettes américaines sont généralement pesées avec cette unité de mesure)
  • Un bouton tare * (que je vais expliquer plus bas)
  • Un bouton zéro (certaines balancent offre la tare et le zéro).

 

Si vous voulez faire des savons pour votre usage personnel, vous pouvez utiliser une balance offrant le poids en gramme et dont la plus petite unité de mesure est le gramme. À moins de vouloir éventuellement faire des lotions ou des crèmes, vous n’aurez pas vraiment besoin d’une balance avec l’unité de mesure en dixième de gramme ou en centième de gramme.

Qu’est-ce que la Tare?

Bonne question. Imaginez que votre recette demande 60 grammes d’eau.

Vous ouvrez la balance. Vous allez avoir besoin de mettre l’eau dans un récipient.

Vous mettez le récipient sur la balance… Et la mesure du poids augmente à 31!

Pas de problème vous dites, j’ai juste besoin de 60 grammes : 60 + 31 = 91!

Oui, tout à fait.

Mais si vous êtes comme moi et que vous oubliez le poids du récipient, ou que vous avez oublié de le noter parce entre-temps vous êtes allés chercher votre récipient d’eau… ou que lorsque vous versez, le téléphone sonne et vous dépassez la mesure….

Le bouton tare vous permet d’éviter les confusions artistiques ou circonstancielles.

Lorsque vous ouvrez votre balance, vous déposez votre récipient et vous pesez sur le bouton tare.

La balance revient à zéro.

Vous versez ensuite la quantité exigée dans le récipient sur la balance. Vous calculerez ainsi la quantité exacte de l’ingrédient sans avoir à tenir compte du poids du récipient.

Ce bouton vous permets aussi de retourner la balance à zéro afin de peser d’autres ingrédients dans le même récipient nécessaires à votre recette.

Je vous ai trouvé un court vidéo expliquant comment utiliser la tare sur une balance électronique. Comme vous pourrez le constater, la balance est utilisée dans d’autres domaines que la savonnerie, notamment en cuisine.

 

Où trouver une balance?

À notre époque, nous avons la chance d’avoir accès à des balances électronique de bonne précision et ce, à des prix plus qu’abordables.

La balance montré dans cet article est une balance de cuisine StarFrit, que j’ai acheté il y a quelques années en spécial chez Canadian Tire.

Lorsque vous choisissez une balance, vous devez tenir compte :

  • la capacité de la balance (le poids maximal qu’elle peut calculer);
  • la précision de celle-ci (le plus petit poids qu’elle calcule) ;
  • si elle possède un bouton de remise à zéro (tare);
  • et je vous suggère aussi de vérifier si elle peut être branchée ou si elle fonctionne avec des piles.

Si elle est à pile, il est possible qu’elle s’arrête sans avertir après un délai d’inactivité. Ce qui peut vous causer certaines surprises lors de vos occupations.

Une fois que vous vous serez procuré votre balance, je vous suggère d’essayer toutes les fonctions disponibles afin de bien maîtriser son fonctionnement avant de commencer avec votre première recette.

Une bonne balance bien entretenue pourra vous servir très longtemps. J’ai en fait la même balance depuis mes premières recettes. Comme vous pouvez le constater, elle a vécu pleins d’expériences et en porte les cicatrices.

Maintenant, elle est utilisée dans mes recettes de cuisine. Elle a énormément servie dans mes premières années de savonnerie.

 

Autres sources :

Utiliser une balance électronique de Monsieur Landry

Comment se servir d’une balance de Wikihow

Publié le

Anecdotes vécues durant les sorties

La saison des salons, foires et marchés est à nos portes.

Il est fort probable que nous serons vous et moi dans le même salon, à offrir chacun nos produits. Il est aussi probable que vous veniez me voir en tant que clients.

J’ai vécu plusieurs expériences dans les dernières années et je vous donne ici quelques anecdotes et conseils selon que vous serez clients d’un salon ou marché ou un artisan.

Éviter la compétition malsaine

Lorsque j’ai commencé à vouloir vendre mes savons, il y en avait 2 ou 3 participantes dans le forum que je fréquentais qui avaient leur propre compagnie. À cette époque, on ne voyait qu’une ou deux savonnières dans les événements.

Maintenant, il y a toujours au moins une savonnière et dans TOUS les événements, salons et marchés. Le dernier salon des artisans de Québec ne comptait pas moins de 6 savonniers différents en 2015. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi,  cela signifie que la demande permet une offre variée.

Les produits que vous offrez ont probablement des attraits spécifiques à vos valeurs et aux besoins de votre clientèle. Ainsi, de la même façon, l’autre savonnière qui offre des produits dans le même événement attirera une clientèle différente pour des raisons différentes.

Le marché est assez grand pour tout le monde et il y aura toujours de la compétition. Cela ne veut pas dire de tourner les coins ronds (comme ne pas se conformer à la réglementation en vigueur ) ou répandre des propos mensongers sur la cosmétique afin d’écraser les autres.

Pour vous démarquer, il n’est pas nécessaire de faire des affirmations illégales ou fermées du genre : mes savons sont faits avec cet ingrédient, parce que si ce n’est pas fait avec cet ingrédient, ce n’est pas un bon produit!

Vous riez, mais c’est une histoire vécue. J’ai déjà entendu ce genre de chose.

Le meilleur conseil que j’ai pu recevoir d’une collègue savonnière, c’est que même si votre compétition semble plus forte que vous, même si son offre semble à vos yeux meilleure, ce n’est pas le temps de se rouler en boule les doigts dans la bouche et de se dire que ça fait mal. Il faut se regarder soi-même et mettre en valeur ses propres qualités et différences.

Les clients qui viendront vous voir ne veulent pas un discours sur ce qui va mal chez l’autre. Ils veulent entendre parler de vos produits. Ils veulent savoir POURQUOI c’est à VOUS qu’ils vont acheter.

Si vous leur parlez de ce qui fait de vos produits des œuvres uniques, ils reviendront vous voir. Si au contraire, vous  ne faites que dire pourquoi les autres sont mauvais, ils vont peut-être acheter cette fois-ci, mais je doute qu’ils vont apprécier le ton négatif de votre discours à long terme.

Faites de la compétition saine.

Vous donnerez ainsi une belle visibilité au métier et aux artisans qui le pratique.

Vous me dites : j’ai fait une ou deux recettes de savons et je veux les vendre

Les savons sont des produits cosmétiques. Ce sont des produits qui s’utilisent sur le corps humain. De ce fait, ils sont sujets à une réglementation fédérale.

Pour vendre des savons, il faut d’abord maîtriser non pas seulement la fabrication, mais aussi tous les autres aspects de la mise en marché, à commencer par le fait que vous êtes responsable de vos produits. Vous devez comprendre et mettre en pratique des étapes spécifiques de vérifications et vous conformer à plusieurs lois et règlements.

Prenez le temps de vous informer sur le sujet et de demander de l’aide au besoin.

Car lorsque vous serez dans un salon et qu’un client vous posera des questions, vous serez en mesure de répondre correctement. Imaginez si vous n’avez pas la réponse à une question simple d’un client. Vous croyez que votre hésitation lui inspirera confiance?

Ceci dit, si vous venez à mon kiosque avec votre liste de questions, dans l’attente que je vous réponde immédiatement, vous risquez d’être déçu.

Lorsque je suis en sortie, ma priorité est de faire connaitre mes produits au plus grand nombre de gens possible. Je suis là pour parler de mes produits et pour les vendre, je n’ai pas de disponibilité pour d’autres types d’activités.

Éventuellement, je serai disponible. Et si vous avez encore besoin d’aide c’est par ici

 

Histoire vécue : moi aussi je fais des savons …

Quoi de plus agréable que de passer plusieurs minutes à parler de nos produits à une personne qui va prendre le temps de sentir tous les savons, d’essayer tous les échantillons et ensuite qui vous dit, en nous regardant droit dans les yeux :

Moi aussi je fais des savons, alors je ne vais pas t’en acheter!
 - Histoire vécue en passant.

Je vais vous sourire. Par contre, dans ma tête, vous serez descendu très bas. Non pas que je pense que chaque client qui sent et essaie mes produits se doit absolument de les acheter. Je ne suis pas si naïve.

Mais permettez-moi la comparaison suivante : Vous arrive-t-il d’aller chez le boucher, et de reste devant son étal pendant quelques minutes en empêchant les autres clients de voir ce qui est offert comme produit pour ensuite vous rendre à la caisse en disant :

Bon, j’ai de la viande à la maison alors je ne vais pas t’en acheter!

Je crois que je n’ai pas besoin d’en dire plus…

Non, pas besoin d’en dire plus…

Ceci dit, j’ai bien hâte de vous rencontrer.

Entre temps, n’hésitez pas à vous confier à moi dans les commentaires.

Publié le

Marie j’ai besoin de ton aide

J’adore écrire. Depuis les premiers jours. Lorsque j’étais au primaire, j’écrivais des dictées et des histoires avec entre autres, des canards et des lapins de Pâques.

Maintenant, mon inspiration me fait m’asseoir et écrire au sujet de ma passion, qui est avec moi depuis presque 10 ans.

Ceci dit, j’ai été récemment contactée au moins à 4 reprises par des personnes voulant avoir de plus amples informations, notamment sur le démarrage d’une entreprise.

On m’a contacté par courriel, par téléphone et souvent lors de mes sorties.

J’aime beaucoup aider et donner des conseils. Je le fais en mettant par écrit dans ce blogue les informations que je comprends et maîtrise. Cependant, afin d’éviter des frustrations ou des attentes inutiles de votre part, cher lecteur, je crois qu’il est temps de préciser quelques petites choses.

Ainsi, si vous êtes une personne

Voulant savoir comment faire des savons : 

Je vous suggère de commencer par les articles touchant la fabrication de savons artisanaux  dont celui-ci en particulier. Pour de plus amples informations à ce sujet, je vous suggère aussi de venir consulter mon blog régulièrement ou de vous abonner à mon Infolettre. J’ai dans ma liste de choses à faire une liste d’articles à rédiger et publier concernant les ingrédients, les techniques et autres. Revenez me voir!

Voulant démarrer son entreprise dans le domaine de la cosmétique:

Félicitations! Une belle aventure vous attend et vos journées seront désormais pleines de nouveaux défis. Cependant, si vous me contactez afin d’en savoir plus sur la façon de faire pour démarrer votre entreprise, sachez que je ne suis pas la meilleure personne pouvant vous aider, puisque je n’ai que mon expérience à partager.  Cependant, il existe beaucoup de sites et de groupes spécialisés dans le domaine. Comme point de départ, je vous suggère de consulter le site suivant appelé Info Entrepreneurs.

Par la suite, si vous êtes disponible et motivé, je vous suggère fortement de suivre une formation portant sur le démarrage d’une entreprise. Ces formations sont faites dans le but de vous aider à développer votre idée, l’adapter au marché et de vous doter des outils vous permettant de développer votre entreprise dans les règles.

Dans tous les cas, je vous souhaite bonne chance et bon courage. Faites-vous confiance et tout ira bien.

Voulant avoir des réponses pour des questions du genre

  • Combien de chiffre de vente je fais par mois ?
    • Par année?
  • Combien de savons (ou produits) je vends durant une transaction?
  • Qui est  mon public-cible?
  • Quel âge ont les gens qui achètent mes produits?
  • Quels sont mes produits qui vendent le mieux et pourquoi?

Ces questions font partie de ce que l’on appelle une étude de marché. Ce sont des questions pertinentes qui vous aideront à préciser votre offre de service, de combiner le bon produit avec le bon client et, éventuellement, de réussir.

Les données de mon étude de marché ont été soigneusement compilées lors des 3 dernières années. Elles concernent mes produits dans la région de Québec. Ces informations représentent énormément d’heures de travail. Puisque je finance moi-même ma compagnie via mon travail, je ne peux fournir ces informations gratuitement.

Comprenons-nous bien

Il y a des choses que je suis prête à faire, lorsque c’est possible.

Par exemple :

  • Vous me contactez par courriel et vous m’offrez le lunch en échange d’une discussion sur les savons et tout ce qui les concerne, il me fera plaisir d’aller dîner avec vous et de parler cosmétiques, réglementations, huiles et beurres, etc. Notez par contre, il ne me sera pas possible de donner mes recettes, ou des précisions portant sur mon étude de marché.
  • Vous aimeriez avoir une conversation téléphonique avec moi parce que vous venez de faire quelques recettes de savons (félicitations!) et vous aimeriez en savoir plus (ce qui est normal), je vous suggère de consulter les liens mentionnés au point 1 (plus haut dans cet article) et de vous préparer une liste de questions. Ensuite, vous pourrez me contacter par courriel afin de me demander mes disponibilités afin que nous puissions discuter …
    • Je vous répondrai avec plaisir, généralement dans un ou deux jours suivant la réception du courriel. Je vous donnerai mes disponibilités pour que nous puissions discuter par téléphone. Par contre, comme au point précédent, je ne pourrai pas vous donner des informations comme des recettes ou des détails de mon étude de marché.

En résumé :

Je suis une passionnée. J’aime beaucoup discuter de ce qui me passionne et c’est encore plus agréable de le faire avec quelqu’un qui partage cette passion et qui veut approfondir ses connaissances.

Cependant, j’ai un horaire très chargé. Dans la « vraie vie » je travaille en semaine de jour. Mes matinées et soirées, je les consacre en priorité à ma vie de famille, remplie des aventures de mes trois beaux-enfants et de leur père. J’ai aussi un papa qui a atteint l’âge vénérable de 80 ans et une petite sœur trisomique que j’adore et que j’ai besoin de voir le plus souvent possible. Et je ne vous parle pas de ma petite chatte Cléo qui exige régulièrement d’être cajolée et nourrie avec son pâté pour chat à l’heure où elle le veut bien svp!

La Cléo en question.

Finalement, j’ai cette passion qui me pousse à dépasser mes limites, à essayer de nouvelles techniques et à sortir de ma zone de confort pour aller les vendre produits dans des salons, des événements et des marchés.  Cette passion me demande aussi de vous partager mes expériences et connaissances via ce blog, mon infolettre, ma page Facebook et mes autres comptes de médias sociaux. Ce qui me prend aussi une bonne partie de ce qui me reste de mon temps libre.

Vous comprendrez que lorsque je suis au travail, je ne peux pas vous répondre. Mon employeur me paie pour que je fasse mon travail, ce qui est normal.

Il arrive parfois que vous me transmettiez un courriel et que j’aille vous répondre que quelques jours plus tard. Il va arriver aussi que je ne sois pas disponible pour un appel téléphonique avant la semaine suivante.

Ces situations sont due à mon horaire et mes disponibilités et non pas au fait que je ne veuille pas vous aider. Avec votre patience, nous trouverons ensemble une solution qui conviendra à tous.

Par exemple, n’hésitez pas à m’offrir le lunch en échange de quelques trucs. La première étape, est par courriel : info@savonsnausica.com

Je vous remercie de votre patience et de votre compréhension à ce sujet.

En attendant, vous pouvez toujours vous confier ici, dans les commentaires.

 

Cet article est fortement inspiré du billet “5 règles à suivre pour téter un blogueur” de Stéphane Guérin, fondateur de DashThis.

Publié le

Huiles essentielles vs fragrance dans les savons

Les savons de la gamme Savons Nausica ont, pour la majorité, une odeur.  La majorité de mes clients, lorsqu’ils me visitent dans les marchés, les salons ou à Plein Art, veulent des savons avec des senteurs agréables.

Cependant, la tendance actuelle est aussi pour les savons dits “naturels”. La preuve, une journaliste de La Presse est récemment entrée en contact avec moi afin de savoir si mes savons étaient “naturels”.  Après une courte discussion et puisque mes produits n’ont pas été présentés dans un article de ce journal je me rends à l’évidence que pour certains,  mes savons n’entrent pas tout à fait dans cette catégorie. 

Il y a une raison pourquoi certains mes savons contiennent des fragrances et d’autres sont faits avec des huiles essentielles.

Dans cet article, je fais le tour technique de la question.

Voici une comparaison entre l’utilisation des huiles essentielles versus les fragrances dans la fabrication de savons artisanaux.

Huiles essentielles 

Pour :

  • Produites de façon naturelles elles sont un bon choix pour l’environnement.

Contre:

  • Effets inusités ou imprévus à l’utilisation (relaxant, calmant, etc);
  • Effet inusité possible: le corps peut développer des allergies ou intolérances certaines huiles essentielles;
  • Prix à l’achat plus élevé. Choix limité de fragrances, puisqu’il se limite à ce que la nature offre;
  • L’utilisation ou l’exposition à certaines huiles essentielles sont à éviter chez les femmes enceintes;
  • L’odeur générée par l’utilisation de l’huile essentielle ne demeure pas toujours longtemps dans les savons.    Ceci peut s’expliquer par :
    • le fait que les huiles essentielles s’évaporent lors de la cure (ou après);
    • l’huile essentielle a été altérée par la chaleur lors du processus de saponification;
    • ainsi, pour contrer cette situation, il faut utiliser des agents chimique pour que l’odeur demeure plus longtemps dans le savon. Ce qui signifie:
      • un savon moins qui n’est plus naturel;
      • un savon plus cher à fabriquer.

Exemple d’effets inusité: Les huiles essentielles d’agrumes peuvent causer de la photosensibilité, soit une sensibilité accentuée à la lumière. Après avoir utilisé le produit contenant des huiles essentielles, il faut éviter l’exposition au soleil.

Fragrances

Pour :

  • Choix varié de fragrances, permet une plus grande variété de produits;
  • Prix à l’achat moyen;
  • Les fragrances ont été formulées pour endurer la chaleur du processus de saponification et demeurer longtemps dans les savons.
  • Puisque les savons doivent être utilisés puis rincés, l’effet sur le corps ne pourra être néfaste à long terme.

Contre :

  • Les fragrances sont produites de façon industrielle et ne sont pas naturelles.
  • La composition des fragrances n’est pas connue et demeure secrète. Il est donc possible que l’utilisation de certaines fragrances ne soient idéale pour la peau et/ou l’environnement.  C’est pour ça que le pourcentage d’utilisation dans les recettes est le plus bas possible (4%, parfois moins).
  • Dans certaines fragrances, il y a des phtalates, qui sont nocives à l’utilisation sur le corps humain. Ainsi, toutes les fragrances utilisées par Savons Nausica sont sans phtalates ***.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, chacune des solutions utilisées pour obtenir des savons parfumés ont leur lot d’avantages, mais aussi d’inconvénients.

On peut penser que le savon plus ‘naturels’ réponds à un besoin, mais il faut bien comprendre que pour certains utilisateurs (les femmes enceintes ou les bébés) l’utilisation de l’huile essentielle n’est pas à conseiller.

Dans le cas de Savons Nausica, afin de permettre que la gamme de produits soit la plus diverse possible et conviennent au plus grand nombre, il existe des produits sans fragrance, notamment le Bigma, des produits parfumés aux huiles essentielles (et il y en aura d’autres nouveautés dans un avenir rapproché), des produits avec fragrance et des huiles essentielles (Tonifiant) et finalement des produits avec fragrance (sans phtalates) uniquement (savon 56, au lait de chèvres).

Finalement, lorsque les savons contiennent des fragrances, le pourcentage d’utilisation a été formulé pour être le plus bas possible, tout en permettant d’avoir une fragrance agréable et durable.

Vous en aurez ainsi pour tous les goûts dans notre boutique.

 

Dernier détail. Les fragrances sont utilisée dans la fabrication des savons et des produits devant être rincés ou dilués pour utilisation : gommage, sels de bain. Par contre, lorsque l’usage du produit demande de le laisser sur la peau (par exemple, le cologne), les huiles essentielles sont employées.

Mise à jour septembre 2017

Marie Rayna, auteur du livre “Make it up” et du site “Humblebee and me” explique, sur sa chaîne YouTube, sa vision des huiles essentielles et des fragrances. Le vidéo est en anglais seulement et d’une durée de 16 minutes.

Sources :

***Phtalates 

Article de la Société canadienne du cancer sur les phtalates.

Publication de l’INSPQ sur les phtalates.

Parfums et cosmétiques

Article du site David Suzuki.org sur les parfums.

Article du site Davide Suzuki.org sur les 12 ingrédients à éviter en cosmétique.

Autres sources à consulter :

The International fragrance association

Cosmetics info

 

Vous avez aimé cet article? Vous aimeriez en savoir plus?

Dites-moi tout dans les commentaires.

Publié le

Retour sur l’engagement 2016 – Nouvelle série d’articles

Il s’en est passé des choses en 2016! Comment ça s’est passé pour vous?

Je conviens que nous sommes rendus assez avancé dans la nouvelle année, mais avant de repartir sur une nouvelle série d’articles, je voulais d’abord terminer quelques autres séries. Je voulais aussi voir ou l’année me mènerait au niveau professionnel. Je vous tiendrai su courant s’il arrive quelque chose d’important.

La fin de l’année 2016 s’est terminée dans une cabane dans un village célébrant Noel comme il se doit. Par contre, il faisait trop froid pour utiliser un ordinateur. Ce qui signifie que j’ai du terminer quelques séries d’articles bien au chaud chez moi… En 2017.

Donc pour cette année, j’ai décidé que je ferai une nouvelle série d’articles, mais après la fin de l’année financière… Ou presque.

Avant de commencer la nouvelle année en terme d’articles de blogues, laissez moi faire un résumé des articles préalablement publiés et ensuite je vous explique de quoi aura l’air ma nouvelle série d’articles pour l’année 2017.

–  2016 –

En 2016, j’ai écrit :

– une série de 7 articles sur Vendre des savons dans un événement d’envergure. Il s’agit ici de la descriptions en 7 aspects de la gestion de projets de la participation à un événement de vente de 12 jours.

– une série de 4 articles sur la comparaison d’un baume à lèvres artisanal et deux baumes à lèvres commerciaux. Vous serez intrigué dès les premières affirmations.

– une série de quelques articles sur la fabrication de savons artisanaux. Vous êtes intéressés à faire vous-mêmes vos savons? Cette série d’articles est un bon point de départ pour vos recherches et vos essais. J’ai bien l’intention d’ajouter quelques articles à cette série en 2017. Si vous avez des aspects pour lesquels vous aimeriez en savoir plus, confiez-vous à moi dans la section commentaires.

– J’ai de plus compilé ensemble une petite liste d’articles donnant des recettes pour la fabrication de savons. Si je trouve quelques recettes intéressantes à essayer, j’ajouterai des articles dans cette série.

Et maintenant? 2017!

En 2017, j’ai l’intention de publier une série d’articles sur les cosmétiques. Plus précisément comment bien choisir un produit cosmétique pour son type de peau, mais surtout comment en faisant ces achats avoir le plus petit impact possible sur votre corps et sur l’environnement.

J’ai aussi quelques idées et/ou projets sur les savons et cosmétiques, qui pourraient utiliser un autre médium que l’écrit… Je ne vous en dis pas plus pour le moment.

J’ai bien l’intention aussi de sortir vous rencontrer dans quelques marchés – salons et événements artisanaux. La page des sorties de Savons Nausica sera mise à jour lorsque les dates et endroits de sorties seront confirmés.

Une journée au marché

Y a-t-il un sujet dont vous aimeriez me voir disserter? Avez-vous des questions sur les cosmétiques qui vous intéresseraient particulièrement?

Allez-y sans hésiter et dites-moi tout dans les commentaires.